Monthly Archive for October, 2005

No Ikea !

Suite à notre mésenvature d’achats perdus par le magasin d’aubaines usagées en ville, nous comptions sur Ikea pour équiper notre logement “nice and cheap”. Notre motivation a grandement été freinée étant donné que le Ikea le plus proche est à +200 km d’Umeå ! Donc, au fil des jours et de l’exploration du territoire (plus loin que le coin de la rue), nous avons découvert d’autres boutiques de type “Village des Valeurs” version suédoise. Quelques visites dans ces cavernes de Vikings, où le prix est tout aussi réduit que le bon goût, ont faites en sorte de bien combler nos lacunes matérielles résidentielles. Voici nos meilleures trouvailles que nous apprécions tout particulièrement pour leur qualités techniques et visuelles. Pourquoi aller chez Ikea quand on est en Suède parmis toutes ces belles choses !

Premiers flocons !

La première neige est arrivée hier à Umeå. Le thermomètre a laissé tomber son éternel 10 degrés celcius (depuis 3 semaines ou presque) pour enfin nous offrir un bon lot de fraicheur nordique !

J’ai bien hâte que la neige s’installe, question de faire du ski cerf-volant et du ski de fond, mais Camillette est un peu moins chaude à l’idée de pédaler sur les pistes cyclables glacées. Si ca reste ainsi, l’Halloween s’annonce difficile pour les petits monstres suédois ! J’ai mis en ligne un petit vidéo des premiers flocons [quicktime MPG4, 3.2 mb]

M. Moussette a 28 ans!

Bonne fête! M. Camille Moussette a atteint lundi dernier le 17 Octobre l’âge vénérable de 28 ans ce qui le rapproche indubitablement de la trentenaire.

Malgré l’absence des parents et amis, nous avons quand même fait un immense party d’anniversaire à 2! Presque qu’aussi immense que le gâteau que j’ai cuisiné. On en mange encore d’ailleurs. Il était très bon cependant. Regardez la mine réjouie du jeune homme à la vue du désiré dessert…mémorable!

Bye bye Turkey, welcome back Sweden!

Finally, I am back from Turkey after a month of complete discoveries. Even if my trip has been just so amazing, I am happy to come back to my new place in Umeå. When I was downloading my pictures, a huge flow of memories came back to me.

I remember particularly the village of Aphrodisias where stood ancient Roman ruins. The thundery weather made the site seems really special and mysterious. I was impressed how the ruins were well conserved.

Afterwards, we visited the village of Gümüsluk on the cost of the Aegean See. Gümüsluk is a nice and quiet village, where the color of the sea and the sky melt.

The Butterfly Valley also bewitched us. The only way to get there is by a 30 minutes boat ride. Following the coast, we arrived in a small Valley outlined by steep cliffs that protect an unspoiled beach. No motel, no fast food restaurant and no tourist bus, the Valley is inhabited only by few hippies, (living in tents) and of course butterflies. I am telling you, the paradise does exist on earth.

We had a lot of fun walking in the ghost town. All the Greek inhabitants left their home in the early 1900’s during a war opposing Greece and Turkey. Some Turkish natives took possession of few old houses.

Leaving the Mediterranean Sea for the Anatolian plateau, we discovered a unique place named Cappadocia. The region is cover by “fairy chimneys”., huge cones of solid rock on the outside, but soft enough inside to carve it. Entire cities have been carved in those “fairy chimneys”. Some caves were entirely covered of frescos, painted around the 5th Century.

In the middle of Turkey, in the Anti-Taurus Mountains, rises the mount Nemrut. The top of this mountain hide a tomb where stand big statues of the Commagene kingdom. The heads of the statues fell on the ground on the curse of time. At 2500 meters, the site of this tomb is compelling.

Turkey is so interesting because it’s a country of contrasts. Modernity lay beside antiquity; such as the most luxury palaces stand beside tents of fabrics. This is a brief view of this amazing country. You need to go there and see it by yourself!

Running ecstasy


C’est fou comment de la musique peut nous rendre heureux des fois ! Depuis deux semaines, je suis carrément accro à la musique de Dumas. Armé de mon iPod, je pars courir dans le bois en arrière de chez moi avec du Dumas dans le tapis. J’entre en transe ce n’est pas long, surtout quand je tombe sur Miss Ecstasy. Ca dure une 30-40 minutes (pas plus, j’ai peine à courir plus longtemps), et je suis vraiment parti pour un autre monde, un peu comme Atreillou sur Falkor dans l’histoire sans fin. On dirait que rien peut m’arrêter, invincible et imperturbable. J’ai trouvé un parcours qui m’amène sur une petite colline (une minable butte de garnotte) et on dirait qu’une fois rendu en haut, le feeling est encore plus fort. Avec un bon vent, et quelques tours d’horizon sur le sommet, c’est mon petit bonheur complet ici à Umeå. Le cocktail d’adrénaline et de sonorités du Québec est tout à fait délectable et jouissif. Possiblement une forme d’introspection personnelle mélagée à un brin de nostalgie du Québec pendant ces dernières semaines seul ici. Je ne sais pas trop comment dire ou expliquer d’où ca vient, mais demain j’y retourne c’est sur !