Ethnographie et Design participatif


“Design is about people”

J’entends cette phrase de plus en plus depuis quelques mois. Et plus j’y pense, plus je réalise que c’est vraiment l’essence du Design: répondre aux attentes des usagers et des clients, faciliter les tâches des usagers, supporter et agrémenter les experiences des utilisateurs. Comment designer un système ou un produit sans connaître ses divers acteurs? Je dirais que c’est impossible voir inutile.

Cette session, notre projet principal nous fait explorer l’ethnographie et le design participatif. Tout ca est très nouveau pour moi, et je dirais que la situation est assez similaire présentement pour la majorité des designers et compagnies. Qu’est-ce que l’ethnographie au juste, et comment c’est relié au monde du design?

Wikipedia nous offre cette définition:
Le mot, composé du préfixe ethno-, (dérivé du grec έθνος, proprement « toute classe d’êtres d’origine ou de condition commune ») et du suffixe -graphie (emprunté au grec γράφειν « écrire »), signifie littéralement « description des peuples ».

L’ethnographie vient donc aider les designers à mieux comprendre les gens, les expériences, leur façons de faire et leur façons de vivre. Ca semble plus facile à dire qu’à faire. Observer et synthétiser les us et coutumes des gens constitue tout un défi pour plusieurs raisons. Est-il possible d’observer sans perturber? Comment évaluer des situations qui nous sont étrangères ou incomprenables? Quels sont les informations pertinentes quand les objectifs sont inconnus? Et il y en a bien d’autres.

Mais bon, disons que l’ethnographie nous offre quelques opportunités de mieux connaître les usagers. Alors quoi faire de ces nouvelles connaissances des gens? Comment relier le tout au processus de design de manière cohérente pour un projet concret? Pas facile du tout… Évidemment, il n’y a pas de réponses fixes et simples à ceci. C’est un peu l’essence de notre projet actuel: nous faire explorer le point de rencontre entre l’ethnographie et le design.

Cette semaine, nous avons été introduits aux notions et méthodes de Design Participatif. Ces actitivités structurées et planifiées en collaboration avec des usagers offrent différentes opportunités pour mieux comprendre les usagers. Les usagers passent d’une situation passive à un rôle actif direct dans le processus de design. Il ne s’agit plus de seulement répondre aux critères ergonomiques et d’utilisabilité, les usagers sont intrinsèquement impliqués dans le projet.

Nous en sommes à nos balbutiments avec le design participatif. Nos premières tentatives d’exercices sont assez difficiles je dirais. C’est drôlement plus diffcile et complexe de considérer des personnes (et tout ce qui va avec) dans le processus de design, que de les considérer uniquement comme clients/usagers finaux de nos produits ou services. Comme je le mentionnais au début, “it’s all about people…”