Monthly Archive for June, 2007

Mais où est la trail bordel?

Hier, nous nous sommes lancé à l’assaut de la rive est d’Akureyri. La petite carte que nous avions achetée à l’office touristique mentionnait “An easy trail” sur 9km et 560m de dénivellé. Le temps était radieux et malgré une traversée du fjord peu pitoresque (marche le long de la route nationale), nous étions bien enjoués d’affronter la petite piste du Geldingsárskarð. La petite randonnée s’est vite transformée en épreuve sérieuse d’orienteering. Nous avons passé les deux premières heures à essayer de trouver le cher sentier indiqué sur la carte. Nous avons fini par nous diriger vers le sommet par la route la plus accessible et plausible, à longer les façades rocheuses et en suivant les crottes de moutons. Les bêtes herbivores semblaient bien surprises de nous voir errer dans leur paturage alpin.

Donc, après 3 heures et demi de marche, les pieds trempés (c’est toujours la fonte des neiges ici), encore loin du sommet et sans trop savoir où nous étions, nous avons tourné de bord et pris le chemin du retour. Malgré le peu ou plutôt l’absence totale d’indications pour le sentier, nous nous sommes bien amusés quand même. Lors de notre descente, nous avons croisés quelques résidents à qui nous avons demandé des précisions pour les sentiers. Ils nous ont répondu avec un gros sourire que les trails n’étaient pas marquées dans cette région d’Akureyri! C’est toujours bon à savoir…

Vous pouvez voir quelques photos dans l’album Autour d’Akureyri

Akureyri, Islande

Nous sommes bel et bien arrivés en Islande depuis lundi matin. Notre résidence d’été (3 mois) est en plein coeur d’Akureyri, capitale du nord de l’île. Akureyri est une petite ville (moins de 20 000 habitants) mais c’est fort charmant et sympatique. La ville est située dans le fond d’un large fjord bordé de sommets encore enneigés. Question logement, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre (le tout planifié via courriel, sans photos), mais nous sommes plus que comblés avec notre rez-de-chaussé au Oddeyrargata 8. Il s’agit d’une petite maison vieilllote, charmante et tout, à 1 min du centre de la ville. Ca craque de partout et les trucs sont vieux, mais c’est bien parfait pour nous. Nous préférons cet authentique cachet islandais au tour d’apartements en béton. C’est tout meublé, équipé et prêt à vivre, nous aurions pas pu demander mieux pour notre séjour ici.

Ce sera un été fabuleux je crois. Camillette va pouvoir se dédier à fond pour la rédaction de son mémoire. La bibliothèque municipale est à 30 secondes à pied de notre porte. Pour ma part, je tenterai de profiter au maximum de la vie cet été. Je compte bien me reposer, gosser quelques bidules électroniques, lire et profiter de la grande nature islandaise. La navette entre l’aéroport Keflavik et Reykjavik m’a un peu ‘turné off’ avec ses long boulevards ruraux en construction. Par contre, ce que j’ai pu voir d’Akureyri et de ses alentours m’a complètement soulagé et ca fait un bon 48 heures que je n’arrête pas de constamment m’exclamer devant les vues sur le fjord et les montagnes dès que nous mettons le nez dehors. En gros, ca ressemble à un mix entre les rocheuses canadiennes et le fjord du saguenay ou charlevoix. Mélangez Jasper et Baie St-Paul, ça donne Akureyri!

Je compte bien mettre à jour ce blog régulièrement avec nos dernières aventures en Islande. Les premières photos sont dans l’album photo Destination Akureyri.

Voici nos coordonnées pour nous rejoindre cet été:

Camille et Camille
Oddeyrargata 8
600 Akureyri
Iceland

Nous avons un numéro de mobile islandais: +354 857 1675
Mais nos numéros suédois fonctionnent toujours (on risque de vous couper la parole souvent étant donné les tarifs exhorbitant). Autrement, nous avons l’internet haute-vitesse dans notre logement, vous pouvez nous contacter via iChat ou Skype. L’islande est dans le fuseau horaire UTC, donc +4 heures par rapport à Montréal.

Expo des finissants UID 2007

C’est vraiment la fin de la fin maintenant: l’exposition des projets de graduation pour les étudiants finissants du baccalauréat et des trois programmes de maîtrise.

Les deux dernières semaines ont été consacrées à monter nos kiosques et panneaux d’exposition. C’était l’occasion pour plusieurs de retaper et d’apporter divers correctifs à leur projet suite au feedback obtenu lors de la présentation finale. Personnellement, je me suis lancé dans une aventure bien ambitieuse. J’ai voulu monter un kiosque incluant une surface multitouch. Si vous n’avez pas encore vu les démos/présentations de Jeff Han et du plus récent produit Surface de Microsoft, c’est exactement la même idée. Le concept est vieux d’une dizaine d’années malgré l’engouement récent pour la chose. Avec moins de deux semaines pour construire et monter la chose, je n’ai pas vraiment réussi à atteindre mon but. La table est fonctionnelle (quoique très lente avec le vieux Mac Mini qui m’a été prêté), mais j’ai manqué de temps pour lier le multitouch à mes démos et présentations interactives. Je remets le tout à septembre prochain pour développer davantage ma table. Au moins, les longues étapes de construction (polissage et montage des diodes) sont déjà complétées.

Bref, ma table multitouch s’est vu transformer en simple table de projection. Il reste que le vernissage a très bien été, j’ai pu présenter et faire essayer mes bidules haptiques à moult personnes. Je crois bien que les gens ont bien apprécié. C’est une petite expo, mais le calibre est très fort je dirais. Les projets en général sont excellents, bien documentés et avec des maquettes folles. Transport vole toujours la vedette avec ses chars flashants et futuristes. ADP (Advanced Product Design) présente un large éventail de projets traitant de belles problématiques uniques. Interaction Design est un peu moins tape à l’oeil avec ses projets d’interfaces web et pour appareils mobiles. Et du côté des bacheliers, c’est très diversifié et je dois dire qu’ils ont bien du mérite de présenter des projets si complet avec seulement 10 semaines dédiées à leur projet terminal (par rapport à 20 semaines pour les étudiants de maîtrise).

J’ai mis quelques photos des projets dans l’album Expo Umeå 2007

Camille vs Camille

Notre directeur de programme a récemment fait l’acquisition d’une console Nintendo Wii. Il ne va sans dire que cet item est purement un outil de travail et de recherche pour nous, étudiants en Interaction Design. Il est totalement improbable que nous utilisions la dite console de jeux pour nous divertir lors des longues soirées interminables de fin de session.

Si vous ne connaissez pas la Wii, je vous invite fortement à essayer la chose. C’est drôlement sympathique de gesticuler autant devant des pixels. Voyez cette fin de match étoile Camille vs Camille tout à fait énergique.