Holmön, l’île impossible

Holmön, si près et si loin en même temps. Holmön est une petite île située à quelques kilomètres de la côte au large d’Umeå. On peut l’apercevoir à l’oeil nu à partir du rivage.

P1010506.JPG

Se rendre à Holmön sans automobile paraît facile et accessible : 45 minutes de bus suivies de 45 minutes de traversier (gratuit). Par contre, savoir quand et où passe le bus à Umeå constitue tout un défi. Nous avons fait nos recherches et enquêtes auprès des autorités locales et plusieurs résidents locaux. Malheureusement, personne n’a pu clairement nous indiquer le bon bus à prendre. Tout le monde s’entendait pour dire que nous devrions prendre le bus 118 vers l’est pour arriver au traversier de 8h00 (il y a seulement deux traversiers par jour, 8h00 et 16h30). Par un bon matin d’hiver de fin décembre, et armés de nos victuailles, nous avons pris ce cher bus 118, avec une dizaine minutes de retard et un peu stressé. Et bien merde, nous avons manqué le traversier de trente bonnes minutes! Bordel de lingonberries, nous avons fait un aller-retour en région sur une ligne/horaire de bus qui ne pouvait pas théoriquement nous mener au traversier à temps. Nous avons demandé aux deux chauffeurs respectifs et personne, mais personne ne savait quelle ligne se rendait bel et bien au traversier. Très étonnant pour une Suède où l’organisation et l’efficacité sont pourtant bien omniprésentes.

Terriblement frustrés et déçus de cette escapade ratée, nous avons fait un second essai en fin d’après-midi pour le deuxième traversier. Cette fois fut la bonne, l’autobus de la ligne 118 s’est bien rendu au traversier, à temps. Chance, coïncidence, meilleure compréhension des horaires, nous ne le savons pas trop encore, mais du moins nous avons rejoint notre destination.

P1010558.JPG

Nous avons donc passé cinq jours bien tranquilles sur Holmön, dans un chalet prêté par une collègue de travail de l’école de design. Pas d’eau courante mais bien des buches, l’électricité et une toilette sèche dans la grange adjacente, quoi demander de plus! De la simplicité forcée et bien appréciée. Nous avons passé le gros de notre temps à lire, dormir, manger, marcher, nous reposer sans trop rien faire quoi. Il y a rien de tel que de passer des heures en combine devant le foyer à lire ou écouter la radio. Notre petit modem cellulaire nous a quand même permis de nous brancher en ligne par moment et d’échanger avec la famille et les amis en ce temps de célébrations pour la nouvelle année.

Album photos: Jour de l’an 2008 à Holmön