Monthly Archive for April, 2010

Visite nocturne

P1080516.jpg

Camille à Cambridge

Après plusieurs semaines de délais et d’aventures administratives à Montréal et Ottawa, me voici enfin à Cambridge (Grande-Bretagne) pour un stage de 3 mois chez Microsoft Research. Ce stage est directement lié avec mon doctorat en Suède et sera, je l’espère, grandement bénéfique pour faire avancer mes recherches et travaux. Le groupe de recherche où je travaille regroupe une foule de grands noms dans mon domaine, et l’expertise de ces gens est tout à fait ahurissante. Bref, sachez que je suis terriblement heureux de travailler avec eux, j’en suis même un brin stressé parfois!

J’ai passé mes 4 premiers jours à Cambridge dans un sympathique B&B, mais depuis hier, j’ai emménagé dans mon petit appartement au sud-ouest de la ville. Je suis vraiment content de ma trouvaille car c’est très tranquille comme coin, c’est tout équipé et bien lumineux. De plus le timing était parfait et j’ai pu m’éviter d’autres nuits en B&B ou en auberge de jeunesse. Oui c’est bien une chambre swell et les English Breakfast tout les matins, mais je préfère mon petit chez-moi, ma cafetière italienne et mes céréales. Le loyer est assez élevé, mais on m’avait prévenu à maintes reprises. De plus ce n’est que pour trois mois et l’université à Umeå m’aide financièrement pour couvrir les extras de ce genre.

P1080478.jpg

Donc j’habite dans une maison de ville, chez un couple de retraités septuagénaires. J’ai une chambre avec lit double et bureau, une cuisine et une salle de bain munie d’un beau bain en émail blanc. Ce n’est pas du tout récent mais tout est là et très fonctionnel. J’adore la simplicité et rationalisation des habitations européennes. Trop c’est souvent comme pas assez. Les trucs simples sont efficaces et habituellement plus durables. Certes c’est vrai qu’il y a certains petits compromis à faire, mais rien à en mourir. Je dirais même que ça rend la vie plus agréable et trépidante parfois. Faire avec le minimum ou avec ce que l’on a sous la main est très intéressant. Et c’est loin de la misère mon affaire, j’ai quand même l’eau chaude, l’électricité, l’internet mobile et un grand lit double.

P1080464

Je découvre tranquillement Cambridge, mais mes premières impressions sont bien positives. Les gens semblent très relaxes et bon-vivant. J’ai bien ri en voyant les typiques personnes académiciennes, avec leur sac en cuir, pantalon de velours et veste carreautée, filer à vive allure sur leur ancien vélo cliquetant. Je souris encore à chaque jour car il y en a beaucoup en fait de ce genre de monde. On est quand même à Cambridge, ville universitaire contribuant à la quintessence du système universitaire élitiste anglais! Les traditions sont fortes, mais j’imagine que c’est le résultats de 800 années de développement académique. Thomson, Rutherford, Maxwell, ça vous dit quelque chose? Pour un ancien physicien comme moi, et bien ça impressionne grandement de savoir que ces chers pères de la physique ont réalisés leur travaux ici.

Cambridge est une ville bien “vélo”, les pistes cyclables sont nombreuses et bien séparées des voies routières. La combine vélo et ville universitaire semble aller de soi, un peu comme à Umeå. Je tiens à féliciter Microsoft Research qui commandite la location de vélo pour tous les stagiaires. Les coûts d’une location sont bien respectables (65£ pour 3 mois) et c’est tellement la meilleure façon de se déplacer en ville et vers le travail. Bravo et merci pour cette initiative. Par contre, j’attends impatiemment mon vélo pliable (qui se trouve à Paris avec Camillette) pour faire des sorties un peu plus sportives. La météo est drôlement agréable pour les normales britanniques. J’ai eu droit à plusieurs journées de gros ciel bleu, et la végétation bourgeonne à pleine vitesse. Les moutons près de chez moi ont l’air de bien aimer!

P1080471.jpg

Camillette me manque toujours, mais elle n’est plus très loin maintenant. L’Eurostar fait que nous pouvons nous voir en moins de 3 heures environ, si le train ne reste pas pris dans le tunnel!

Bon assez ordinater aujourd’hui, je dois lire et m’instruire un peu plus.