Monthly Archive for November, 2010

Crète: randonnée, bouffe, dodo

P1100820.jpg

Camillette et moi revenons tout juste d’une belle grande semaine (8 jours) en Crète. Ah que c’était bien agréable. Nos buts premiers étaient de faire de la randonnée et de nous reposer. Et puis nous avons fait tout ça et même plus. Nous avons mangé comme des rois crétois et avons nagé dans la mer. Bref la grosse vie sale à marcher dehors pendant toute une semaine. Quoi demander de mieux?

P1100580.jpg

J’ai mis quelques photos en ligne dans l’album Crète 2010.

Soleil, eau bleue, montagne, plage, chaleur et pas de touristes (ou presque). C’est ça la Crète à la fin octobre. Cette île au large de la Grèce, rattachée à la celle-ci au début du siècle est un pur délice pour les marcheurs ainsi que pour les papilles de ces derniers.
Bon vous avez compris que l’on a aimé. On a fait quoi au juste ? Nous avons fait un huit jours de randonnée dans la partie sud ouest de l’île. En partance d’Athènes, nous sommes atterris en à Hania (la Canée en français), une petite ville avec un joli port vénitien. Nous avons roulé vers le sud pour atteindre en montagne le point de départ de notre randonnée. Ce sentier nous amènera vers Sougia, petit village de villégiature avec sa longue plage d’une eau plus claire que claire.

La Crète possède un paysage tout en relief avec plusieurs sommets de plus de 2000 mètres. Nous avons gravis le mont Gigilos nous donnant une vue imprenable sur toute la partie ouest de l’île. Étant en automne, et oui il y a aussi l’automne et l’hiver malgré une température avoisinant les 20-25 °C, il fallait s’attendre à un mauvais tour de dame nature. Elle nous en a joué tout un tour en fortes précipitations forçant la fermeture des gorges Samaria pour la saison. Descendant sur plusieurs kilomètres du plateau d’Omalos jusqu’à la côte, ces gorges sont un incontournable attrait de la région. Inutile de vous dire que Camille et moi étions déçus. On s’est alors consolé en mangeant le meilleur yogourt et miel que l’on ait jamais mangé, produits localement par notre aubergiste (mama grecque et fils).

Après une journée de repos forcé dans les transports, c’est en fin de journée de nous rejoignons une fois de plus la côte ouest. Nous atteignons notre dernière destination, Loutro, presqu’à la tombée de la nuit par un magnifique passage côtier. Loutro, anciennement un petit village de pêcheurs, est maintenant un havre de paix très recherché des touristes. Le charme de ce village réside du fait qu’il est atteignable seulement par bateau ou à la marche.

Le soir même dame nature se déchainera une fois de plus et c’est la tempête qui s’abat sur la côte. Toute excitée de notre appartement avec balcon et vue sur la mer, je glisse sur une marche mouillée et tombe sur le dos. Heureusement, plus de peur que de mal, après une journée de repos, je suis debout dans mes bottes prête à dévaler les sentiers, quoique sentant quelques raideurs et peu courbaturée tout de même.
Nous avons passé les deux jours suivants à découvrir la région : gorges, petites plages privée, falaises escarpées et calmars et poulpes à volonté.
Non, on a pas rencontré ni Zeus et autres divinités, mais ce sera pour une prochaine fois !