Monthly Archive for February, 2011

Camille au Yukon

P1110874

Cette année, je passe mon premier hiver dans une région du globe où les températures se situent au dessus du point de congélation. C’est bien pour le vélo, mais je trouve que ça manque royalement de couvert neigeux! Heureusement, j’ai des amis qui habitent le nord canadien. Mélanie, une amie de longue date (ah les belles années de Sherbrooke), habite au Yukon depuis quelques années avec son mari Crispin et leur joyeux garçon Yoann. J’ai profité de mon séjour sur la côte ouest pour passer les voir quelques jours, et ainsi rafraîchir mes souvenirs de ce qu’était un vrai hiver.

Mercredi après-midi, j’ai récupéré une voiture de location et j’ai mis le cap sur Vancouver. Après quelques heures de route et un petit vol de deux heures vers Whitehorse (grâce aux points accumulés), j’étais rendu au Yukon aux petites heures du matin. Mélanie et un froid typique yukonnais de -35 degrés étaient bien au rendez-vous, hourra!

P1110984

J’ai donc passé 4 jours chez Mélanie et Crispin dans leur maison en bois rond dans la région de Carcross. Crispin est un avide muscher. Il passe ses étés à faire de la prospection minière au Yukon. Les trois autres saisons sont dédiées à la pratique du traîneau à chiens et à la belle vie au Yukon. Le quotidien de Mel et Crispin revient alors principalement à s’occuper du chenil d’une vingtaine de chiens, et de l’entrainement de ces bêtes de course à quatre pattes.

C’était mon premier contact avec un chenil de chiens d’attelage. C’est exigeant au jour le jour entraîner ces chiens-athlètes, mais l’expérience de rider un tel attelage est vraiment impressionnant. Ils sont puissants ces chiens, bordel! Je comprends maintenant l’engouement de certains à y dédier leur vie. La symbiose entre le musher et les chiens doit être totale. À première vue, les chiens sont tous pareils ou presque. C’est tout le contraire par contre, Crispin et Mel connaissent les chiens comme si c’était leur enfants. Chacun a son caractère et ses petits caprices. Et chaque chien joue son rôle dans la composition d’un attelage. Crispin sait monter son équipe parfaite selon les conditions des sentiers, la durée du trajet, et les conditions de santé de chaque chien.

P1110995

Bref, j’ai été plongé dans l’univers canin de Mélanie et Crispin, et j’ai adoré l’expérience. Leur sympathique cabine est super confortable malgré une toilette extérieure et la manque d’eau courante. Moi, si j’avais à me construire une telle demeure dans le fin fond des bois, je ferais comme eux. Un beau grand shack, un superbe paysage, du pain fait maison à chaque jour, l’internet haute-vitesse et un terrain de jeux illimité aux alentours pour le plein air. Miam miam!

Yoann, leur fils de 2 ans, est bien drôle. Il sort dehors sans mitaines même par grand froid, et il mène la vie dure au chat noir familial. Nous avons pris plusieurs photo lui et moi. Malgré son jeune âge, il maîtrise déjà très bien les boutons de ma caméra et l’écran tactile du iPod maternel. Quel garçon!

P1120034

J’espère bien repasser au Yukon d’ici peu. Mon séjour était définitivement trop court. J’aimerais bien revenir en hiver pour sortir avec les chiens, ou l’été pour faire de la randonnée dans la région. La frénésie du Klondike est loin derrière, mais le sentier de la Chilkoot est toujours ouvert pour les randonneurs.

Vous trouverez les photos de mon séjour dans l’album Yukon 2011.

Bonne Saint-Valentin

Paris février 2011

Merci Camille! xxx

Madère

P1110706

J’ai récemment passé une dizaine de jours sur l’île de Madère, domaine portugais au large des côtes du Maroc. La raison de ce voyage était la conférence TEI 2011 où je présentais un article et quelques démos. La conférence durait 4 jours, du dimanche au mercredi. Il a plu pendant tout ce temps. Je suis resté 3 jours supplémentaires pour faire un peu de randonnée et visiter l’île. Cette fois la météo a été plus clémente, fiaouf!

P1110695

Cette île d’origine volcanique a du dénivellé à revendre. C’est impressionnant de passer de zéro à plus de 1500 mètres en quelques kilomètres de route. La petite voiture de location 1.6l avait un peu de misère à grimper, j’imagine que c’est bien exténuant de s’y aventurer en vélo. Les aventures cyclistes seront pour une prochaine fois, je me contente d’un peu de randonnée lors de cette première visite. L’arrière-pays est truffé de levada, ces canaux d’irrigation creusés il y a quelques siècles pour approvisionner tout les insulaires en eau et énergie. Ils rendent la randonnée très facile d’accès, un peu trop même. Tout les sentiers sont plats ou presque. Personnellement, j’aime bien quand ça monte (ou descend) plus, ça donne un peu de challenge disons. Il reste que c’est fort sympathique d’avoir ces canaux partout sur l’île. On a l’impression de marcher sur des trottoirs mais en plein milieu de la forêt!

P1110748

J’ai mis quelques photos dans l’album Madère 2011. J’ai également publié deux albums sur mon compte Flickr, Madeira 2011 (sensiblement les mêmes photos qu’ici) et TEI 2011. Dans la photo de ma baignade féérique, c’était drôlement frette malgré les apparences. L’eau était à quelques degrés seulement. Du moins, j’ai trouvé cette saucette digne du Groenland!