Kamchakta la sauvage

P1140407.jpg

Notre séjour en Russie débute avec deux semaines de randonnée pédestre dans le parc Nalychevo, au sud de la péninsule de Kamchakta tout à l’est de la Russie. Kamchatka est un excellent terrain de jeux pour les amants de la nature : grandes chaines de volcans et immense forêt sauvage abritant une faune à faire rêver n’importe quel chasseur/pêcheur.

P1140329.jpg

Pour notre aventure, nous joignons un groupe de 5 participants (1 Russe et 4 Allemands), un guide et une interprète/chef. Ne maitrisant que deux mots de russe : niet et kaput, un interprète s’avère bien utile étant donné que l’anglais n’est à peu prêt pas utilisé dans cette région du globe. Le programme initial consistait en 12 jours de randonnée avec quelques montées de volcans. Par contre, il reste une quantité exceptionnelle de neige dans le parc cette année, donc nos options pour certaines routes sont limitées. Nous partirons pour 12 jours quand même mais le parcours sera variable selon les conditions de neige au jour le jour. Le guide nous suggère de laisser nos bottes de marche à l’hôtel et de partir chaussés de grandes bottes de pluie. Nous appréhendons les ampoules mais nous faisons tout de même confiance au guide et à son expertise du terrain.

P1140492.jpg

Nous partons de bon matin dans un camion tout-terrain qui nous dépose dans un chemin de bouette après une bonne heure de route. Notre groupe de 9 personnes et deux chiens (notre protection anti ours) est assez lent, mais nous apprenons vite que les kilomètres russes sont très variables (entre 5 et 50 minutes de marche). La famille Allemande chigne un peu, mais peu importe, nous sommes seulement bien content d’être dehors et de bouger.

La bouffe est étonnamment bonne et abondante, et est souvent préparée directement sur le feu de bois. La vie de brousse à son meilleur! Camillette apprécie particulièrement la salade d’ail sauvage et les multiples variations de kasha (genre de gruau à différentes céréales).

P1140442.jpg

Après les trois premiers jours de marche, nous atteignons le camp principal situé près des sources thermales. Nous passerons plusieurs heures à mariner et relaxer nos mollets endoloris. Nous dormons dans un chic chalet en bois rond, version russe. C’est plus confortable que le programme initial sous tente.

Malgré le surplus de neige, nous avons tout de même marché amplement et visité différentes vallées et montagnes du parc. Sur le chemin du retour, nous avons pu observé un bel ours brun à une distance respectable. En revenant sur notre trajet, à la sortie du parc, la neige avait disparu et la végétation avait explosée. C’est fou comment une forêt peu changer en 10 jours seulement.

P1140536.jpg

Notre périple se termine avec une journée à Petropavlovsk-Kamchatsky, la capitale régionale. Disons seulement que Kamchatka est reconnue pour sa belle nature exceptionnelle et non sa vie cosmopolite!

Une soixantaine de photos se trouvent dans l’album Russie 2011.