Archive for the 'Suède' Category

125km à Öland

P1090924
P1090941.jpg
P1090939.jpg
P1090928.jpg

Mon vélo pliable à une vitesse ne cesse de m’étonner. Je vien de terminer une belle rando de 125 km dans la partie sud de l’île Öland, sur la côte sud-est suédoise. Il y avait beaucoup de vent, et j’ai osé pousser jusqu’à la pointe sud (carte de mon trajet, Google Maps. J’y suis arrivé assez crevé, mais comme prévu le retour a été mollo, avec un bon vent de dos et seulement une averse de 20 minutes. Bref, j’ai passé un super beau dimanche à bicycletter quasi non-stop pendant 7 heures. Je me suis vidé physiquement et mentalement. Le monsieur est bien heureux!

J’ai mis quelques photos dans l’album Vélo à Öland 2010.

CykelVasan, 90km de vélo de montagne

J’ai passé à deux poils d’y participer l’an dernier, mais cette année j’y suis allé pour de vrai. La CykelVasan est la version vélo de montagne de la fameuse course Vasaloppet (site web, wikipedia), un circuit de ski de fond faisant 90km dans le Dalarna suédois. La route part de Sälen puis se termine à Mora. C’est de la belle forêt, avec un sentier bien roulant mais quelques passes bien humides donc lentes.

J’ai mis 3h 52m pour rejoindre le fil d’arrivée et compléter les 90 kilomètres. Ça me donne une 419 ième position sur plus de 2500 dans ma catégorie. Pas si mal pour une première sortie en MTB cette saison! Au total il y a avait environ 4000 cyclistes qui ont pris part à l’évènement.

Je vais essayer de publier quelques photos car Tara, une collègue d’Umeå m’a accompagné sur ce road-trip de trois jours et a capturé quelques trucs avec sa caméra. En attendant, il y a quelques vidéos de la course en ligne: celui de la télé suédoise SVT (ci-bas) + un certain Tomas a publié un vidéo sur Vimeo.

Kräftskiva et quelques baies exotiques

Fin août est la saison des écrevisses (kräftor) en Suède. Pour fêter la chose, nous avons passé une superbe journée sur le bord de la mer, toujours chez l’ami Björn, à pêcher, manger, saunater et cueillir des baies diverses (dont ces jaunes, apparemment très rares et gorgées de vitamine C).

P1050922.jpg
P1050966.jpg

Les grandes fjällen

Nous revenons tout juste d’une grosse semaine de randonnée dans les montagnes du nord du pays. Nous avons fait une superbe boucle de 6 jours autour et sur le dessus de Kebnekaise (le plus haut sommet de Suède). Une superbe escapade dans la grande nature suédoise. Les photos sont en ligne: Kebnekaise 2009. Il reste à faire un peu de ménage et rédiger notre petit récit, ça ne devrait pas trop tarder!

P1050471.jpg
P1050606.jpg
P1050600.jpg

Sälen dans les arbres

P1050127.jpg

Le temps des vacances est arrivé, youpidou! Les parents à Camillette sont en Suède pour quelques semaines avec nous. Après l’archipel de Stockholm, nous voici rendus dans les montagnes de la région de Sälen. Le temps est légèrement pluvieux, mais malgré tout Camillette et moi avons fait une petite sortie dans les arbres à tester notre équilibre et notre mental

Bon été à tous!

Umeå-Björksele: 190km en vélo pliable

DC090703006

Qui a dit que les vélos pliables étaient feluettes? Certes ils semblent plus fragiles et frêles avec leur petites roues. Attention aux préjugés: tout est dans l’homme (ou la femme), pas dans la machine.

Ru, Björn et moi avons donc relevé le défi de bicycletter jusqu’à Björksele vendredi dernier. En voiture, ça prend 2 heures et trente minutes pour rejoindre ce petit patelin en bordure de la Vindelälven (rivière Vindel). Nous avons pris ~ 8 heures et des peanuts pour compléter le parcours en vélo. Le rythme a été bon et nous avons fait plusieurs arrêts touristiques chez de la famille (à Björn) et dans le restaurants locaux (il fallait bien se renflouer en énergie).

Mon petit vélo Dahon a très bien fait le travail malgré sa vitesse unique. Oui je ressemblais à un batteur à oeuf humain dans les longues descentes, mais rien d’impossible ou de désagréable disons. On s’y adapte très vite. Le vélo est bien confortable et très maniable. C’est une première pour moi de rouler autant sur un vélo pliable. Je m’attendais à faire de gros compromis au niveau du confort, de la durabilité et tout, mais après un mois avec cette bête à deux (petites) roues, j’apprécie de plus en plus sa simplicité et sa maniabilité.

Norrbyskär et l’anniversaire à Camillette

P1040685.jpg

Que faire pour la fête à Camillette en ce bel été à Umeå? Une visite à Norrbyskär et camping sous les étoiles.

Norrbyskär [wikipedia] est un ensemble de petites îles près d’Umeå (40km) où une énorme scierie foissonnait d’activités au siècle dernier. En fait, c’était tout un projet socio-économique privé avec plus de 1400 habitants, un réseau de train, un téléphérique et bien plus. Depuis 1952, date de la fermeture de l’usine, les intallations ont été défaites, mais la majorité des maisons sont très bien conservées et habitées durant l’été. Quelques bâtiments ont été convertis à des fins récréo-touristiques. C’est vraiment déroutant de visiter les îles et voir la nature se réapproprier ce qui était jadis une ville et un parc industriel.

Suite à cette visite éducationnelle, nous avons passé une soirée à la pointe Kont, donnant sur le golfe de Botnie. Un cap de roche parfait pour faire aller le brûleur de camping et passer une nuit sous les étoiles.

PS. Nous avons découvert qu’il n’était absolument pas recommandé d’ajouter de l’eau dans une fondue au chocolat. Ça coagule instantanément! Lait, crème: oui. H20: non.

Album photo: Norrbyskär et l’anniversaire à Camillette

Midsommar à vélo

P1040563.jpg

C’est la grande fin de semaine du solstice d’été. Grillades, schnapps, sauna, bain océanique et autres festivités étaient au menu en cette plus longue journée de l’année. Voir les quelques photos de notre escapade chez l’ami Björn.

Trevlig midsommar!

La grande tournée continue, avec un arrêt à Montréal sous peu

P1020505.JPG

Février est toujours un mois bien chargé en voyages. Plusieurs excellentes conférences ont lieux durant ce mois d’hiver. Cette année j’ai pu participer aux conférences Interaction09 à Vancouver, TEI09 à Cambridge (Angleterre) et à LIFT09 à Genève. Une bonne dose de trottage intense, un peu trop à mon goût. Par contre, les opportunités sont là et il est difficile de dire non parfois.

P1020599.JPG

Mes aventures et escapades seront moindres en mars, avec “seulement” un séminaire de doctorat à Luleå (Suède) et un symposium à Split (Croatie). Pour avril, l’horaire est très chargé à nouveau. Voici mes plans de voyage:

3-9 avril: CHI09 à Boston (États-Unis). J’y rencontrerai mon second directeur d’études pour la première fois.

9-13 avril: visite personnelle à Montréal. Un petit break pour revoir les parents, le chien et les amis.

15-17 avril: je présente à la conférence SiDER à Eindhoven (Pays-Bas). L’occasion parfaite pour visiter des amis qui travaillent chez Philips et d’autres qui habitent à Amsterdam.

18-23 avril: séminaire de doctorat à Arezzo en Italie. C’est toujours pas de refus la bouffe italienne: simple mais totalement delizioso

23-27 avril: visite du Salone à Milan (si vous avez une recommandation ou une place où dormir en ville, j’ai pas de plans encore!)

J’ai bien hâte de passer par Montréal. Ce ne sera que pour quelques jours, mais c’est toujours mieux que rien. Est-ce que je tomberai dans la saison de la cabane à sucre, j’espère bien. C’est toujours succulent se gaver de bines et d’oeufs brouillés généreusement arrosés de sirop d’érable!

P1020616.JPG

Quelques photos de ma semaine passée à Genève

Holmön, l’île impossible

Holmön, si près et si loin en même temps. Holmön est une petite île située à quelques kilomètres de la côte au large d’Umeå. On peut l’apercevoir à l’oeil nu à partir du rivage.

P1010506.JPG

Se rendre à Holmön sans automobile paraît facile et accessible : 45 minutes de bus suivies de 45 minutes de traversier (gratuit). Par contre, savoir quand et où passe le bus à Umeå constitue tout un défi. Nous avons fait nos recherches et enquêtes auprès des autorités locales et plusieurs résidents locaux. Malheureusement, personne n’a pu clairement nous indiquer le bon bus à prendre. Tout le monde s’entendait pour dire que nous devrions prendre le bus 118 vers l’est pour arriver au traversier de 8h00 (il y a seulement deux traversiers par jour, 8h00 et 16h30). Par un bon matin d’hiver de fin décembre, et armés de nos victuailles, nous avons pris ce cher bus 118, avec une dizaine minutes de retard et un peu stressé. Et bien merde, nous avons manqué le traversier de trente bonnes minutes! Bordel de lingonberries, nous avons fait un aller-retour en région sur une ligne/horaire de bus qui ne pouvait pas théoriquement nous mener au traversier à temps. Nous avons demandé aux deux chauffeurs respectifs et personne, mais personne ne savait quelle ligne se rendait bel et bien au traversier. Très étonnant pour une Suède où l’organisation et l’efficacité sont pourtant bien omniprésentes.

Terriblement frustrés et déçus de cette escapade ratée, nous avons fait un second essai en fin d’après-midi pour le deuxième traversier. Cette fois fut la bonne, l’autobus de la ligne 118 s’est bien rendu au traversier, à temps. Chance, coïncidence, meilleure compréhension des horaires, nous ne le savons pas trop encore, mais du moins nous avons rejoint notre destination.

P1010558.JPG

Nous avons donc passé cinq jours bien tranquilles sur Holmön, dans un chalet prêté par une collègue de travail de l’école de design. Pas d’eau courante mais bien des buches, l’électricité et une toilette sèche dans la grange adjacente, quoi demander de plus! De la simplicité forcée et bien appréciée. Nous avons passé le gros de notre temps à lire, dormir, manger, marcher, nous reposer sans trop rien faire quoi. Il y a rien de tel que de passer des heures en combine devant le foyer à lire ou écouter la radio. Notre petit modem cellulaire nous a quand même permis de nous brancher en ligne par moment et d’échanger avec la famille et les amis en ce temps de célébrations pour la nouvelle année.

Album photos: Jour de l’an 2008 à Holmön